CECILIA BARTOLI

Casta Diva

Chaque album est un événement.

On disait de Maria Callas : La Callas, on dit aujourd’hui de Cecilia Bartoli : La Bartoli, quel plus beau compliment pour une artiste lyrique que ce pronom personnel avec une majuscule devant son nom de famille.  La Bartoli fascine par la qualité de son chant de mezzo-soprano mais aussi par sa curiosité et son audace.  Les fans se souviennent encore de son album hommage à Farinelli où elle apparaît sur la pochette avec une barbe évoquant Conchita Wurst ou encore l’héroïne du chef d’œuvre de Jacques Audiard, Émilia Perez (en salle le 21 août). Cette couverture suscita bien des débats. Aujourd’hui, ce serait presque un manifeste pour la cause transgenre.  Son album Sacrificium, où elle apparut changée en statue de marbre, provoqua aussi une certaine émotion.

Audrey Hepburn inspire la diva

Chaque album est un événement, le dernier paru chez Decca s’appelle sobrement Casta Diva extrait de Norma de Bellini. La Bartoli y apparaît glamour avec une robe noire, un collier de perles à plusieurs rangs, un chignon ou un chapeau et des lunettes noires évoquant Holly Golightly, jouée par la très élégante Audrey Hepburn dans le film inoubliable de Blake Edwards Diamants sur canapé.  Encore une facétie de la surprenante diva couverte de récompenses.  Elle offre à ses admirateurs un album consacré au belcanto avec des œuvres légendaires allant de Bellini à Rossini en passant par Handel, Gluck, Porpora et… Mozart car il était le compositeur préféré de Rossini et les castrats, les chanteurs qu’il admirait le plus. On retrouve deux grands duos de La Bartoli avec Luciano Pavarotti (L’elisir d’amore) ou Juan Diego Florez (La sonnambula)

Ce magnifique album réunit les périodes durant lesquelles, selon Rossini et Markus Whiler, le style belcantiste connut son heure de gloire. Ceci devient immédiatement perceptible à l’écoute d’une chanteuse dont la constance, le goût, le style et la technique se sont toujours fondés sur cette tradition italienne. Un voyage musical dans le XVIIème siècle à offrir et s’offrir.

Paul POLETTI

Casta Diva – de Cecilia Bartoli – Decca – 17,99 € – deccaclassics.com

CECILIA BARTOLI

© 2024 The Glam Attitude - Tous droits réservés

Le magazine des esthètes

Site réalisé par Studio Par-Ici

Suivez-nous