ELLIOTT ERWITT - La sucrière

L’humour dans sa plus belle expression.

Exposition Elliott Erwitt à la Sucrière

Les lyonnais connaissent bien La Sucrière qui propose des expositions intéressantes dont celle d’Erwin Olaf, mort le 20 septembre de cette année. Le pharaon Toutankhamon, déplaça aussi les foules, voir notre article.

En ce moment, La Sucrière accueille l’exposition consacrée au grand photographe Elliott Erwitt qui était avant exposée à Paris au Musée Maillol et qui connut un grand succès. Voilà un photographe qui se levait en disant, « Je ne me lève pas le matin en me disant : je décide d’être drôle. Vous n’avez qu’à les regarder. Les choses sont drôles. »

Pour ceux qui ne connaissent pas son travail on récapitule. Il est né à Paris le 23 juillet 1928 de parents émigrés russes et grandit à Milan. Sa famille émigre aux États-Unis suite au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale à Los Angeles, plus précisément.  Il trouve du travail dans un laboratoire commercial où il tire des photos dédicacées de stars hollywoodiennes. Il étudie la photographie et la réalisation de films au Los Angeles City College.  Il s’installe à New York où il fréquente la New School for Social Research. Il est appelé sous les drapeaux et est envoyé en mission en France et Allemagne mais il est déjà un photographe accompli.

Elliott Erwitt croise la route de trois légendes de la photographie : Robert Capa, Edward Steichen et Roy Stryker. À peine 25 ans, il travaille pour les plus grands magazines tels : Life, Collier’s, Look, Holliday. Dans les années 70, il s’attaque à la réalisation de films documentaires, puis la décennie suivante, il s’attelle à des programmes pour la chaîne américaine HBO, qui est une référence dans le milieu télévisuel.

Il s’impose par son travail et son talent comme l’un des photographes majeurs de son temps. L’important dans la photographie c’est l’émotion qu’elle dégage au premier regard que ce soit une photo de mode ou de guerre. La photo d’Elliott Erwitt qui compose l’affiche de l’exposition touche car elle est drôle.  C’était à l’origine une photo publicitaire pour des chaussures. L’idée d’associer ce que l’on devine comme étant un dogue allemand à un chiwawa est pleine de poésie. Il dira même que le petit chien était un chien professionnel, un modèle qui fut rétribué.

Il ne cache pas son amour pour les chiens et en tire des clichés hilarants. Le plus de cette exposition, est que l’on peut la parcourir avec un audioguide qui est indispensable pour bien comprendre sa vision. Une remarque : ses séries de mode ne sont pas son point fort en dépit d’un cliché remarquable d’un chat noir entre les jambes d’un mannequin. Il semble plus intéressé par la vie des gens de la rue et adore travailler en noir et blanc peut-être même plus que la couleur ?

Erwitt côtoya aussi le du monde du cinéma et il prit une photo légendaire de Marilyn Monroe sur le tournage de The Misfits où la star, souriante, est entourée de son mari Arthur Miller, Frank Taylor, Montgomery Clift, Eli Wallach, Clark Gable et John Huston. Le tournage fut un enfer pour tous et le malheur plane sur ce cliché. Marilyn disparaît peu de temps après ainsi que Clark Gable. Montgomery Clift se battait contre son addiction à l’alcool qui aura raison de lui et il mourut à l’âge de 45 ans.  Que dire de son cliché en noir et blanc, de Grace Kelly au moment de ses fiançailles avec le prince Rainier de Monaco.  La photo de Jackie Kennedy, aussi en noir et blanc, lors des funérailles de son époux est bouleversante, le malheur est photogénique hélas…

C’est un très bel hommage rendu à ce monsieur de 94 ans qui vit toujours à New York et qui affirme à juste titre : « Le but de prendre des photos est de ne pas à avoir à expliquer les choses avec des mots. » Place au silence donc !

Rétrospective Elliott Erwitt – Jusqu’au 31 mars 2024
La Sucrière – 49-50 Quai Rambaud 69002 Lyon
Tel : + 33 (0) 4 27 82 69 40 – Entrée 17 €
Ouvert du mardi au vendredi de 10h à 17h.
Les week-ends, jours fériés et vacances scolaires de 10h à 18h.

Elliott Erwitt La Sucrière

Photo : Tropicana Hotel, Las Vegas, USA, 1957 © Elliott Erwitt / Magnum Photos

Elliott Erwitt La Sucrière

Photo : Saint Tropez, France, 1959 © Elliott Erwitt / Magnum Photos

ELLIOTT ERWITT - LA SUCRIÈRE​

© 2023 The Glam Attitude - Tous droits réservés

Le magazine des esthètes

Site réalisé par Studio Par-Ici

Suivez-nous